Le maître d'apprentissage

> Personne responsable de la formation en entreprise

Le maître d'apprentissage, homme ou femme, est la personne responsable de la formation de l'apprenti au sein de l'entreprise d'accueil. Ce n'est pas un « formateur » mais une personne qualifiée du métier qui transfère progressivement par l'exemple et la pratique son savoir‐faire à l'apprenti.

Il a un rôle très important auprès de l'apprenti : il lui permet de passer du monde conceptuel de la formation générale et théorique dispensée lors des cours au CFAS au monde pratique de l'expérimentation et de la réalisation concrète. Il est un modèle pour l'apprenti, il a souvent eu un parcours similaire au sien, il a réussi son insertion professionnelle et exerce un métier reconnu. Il est la preuve qu'un jeune, avec ce parcours de formation, sera apte à travailler et à trouver sa place dans le monde professionnel. C'est un tuteur (ou une tutrice) sur lequel (laquelle) le jeune va pouvoir s'appuyer pour progresser.

 

> Les conditions pour être maître d'apprentissage

Au sein de l'entreprise d'accueil, le maître d'apprentissage peut être le chef de l'entreprise - c'est très souvent le cas dans une entreprise artisanale - mais un collaborateur expérimenté peut assumer cette responsabilité. La fonction tutorale peut également être partagée entre plusieurs salariés constituant une équipe tutorale au sein de laquelle sera désigné un « maître d'apprentissage référent » qui assurera la coordination de l'équipe et la liaison avec le CFAS.

Le maître (ou La maître) d'apprentissage est nommément désigné(e) dans le contrat d'apprentissage.

Etre maître d'apprentissage requiert d'être majeur(e) et de disposer de compétences professionnelles attestées par la possession d'un diplôme et/ou d'une expérience professionnelle dans le métier objet de la formation.

 

> Des formations disponibles et indemnisées pour les Maîtres d'apprentissage

Le maître d'apprentissage peut bénéficier de stages de formation pour l'aider à accueillir et former au mieux l'apprenti. De tels stages sont régulièrement organisés par les chambres consulaires et les CFA.

Le CFAS en propose également qui abordent la connaissance du handicap.

Actuellement une formation à la fonction de tuteur auprès de jeunes en situation de handicap est proposée aux maitres d'apprentissage de la fonction publique.

Pour les employeurs publics, la participation à cette formation ouvre droit au versement d'une aide de 150€ par tuteur par journées de formation.

L'apprentissage est une priorité des Pouvoirs Publics et la signature d'un Contrat d'apprentissage ouvre droit à différentes aides ou exonérations de charges pour favoriser ce type de formation.

Plus d'informations :